Les Archives des Actus

jeudi 26 juin 2014
TER : et côté luxembourgeois ?

TER : et côté luxembourgeois ?

Quelle répartition du coût du service entre l’usager du TER et le contribuable ? Cette question figure inévitablement parmi les réflexions en cours du Groupe de Travail du CESEL chargé de plancher sur la question du modèle économique du TER. Saisi par le Président du Conseil Régional en ce début d’année, le Groupe dirigé par Jean-Claude Thomas, Président de la Commission Mobilités, vient de démarrer un large cycle d’auditions visant à identifier les principaux leviers et marges de manœuvre de la collectivité régionale sur sa politique du Transport Express Régional.
 
Après avoir entendu, entre autres personnes, Claude Steinmetz, Directeur ferroviaire France de Transdev, ou encore Christian Desmaris du LET (Laboratoire d’Economie des Transports de Lyon), le GT a effectué cette semaine un déplacement en train à Luxembourg au départ de Metz. L’occasion pour la délégation du CESE de Lorraine de faire le point sur l’action luxembourgeoise en matière de transports ferroviaires avec Romain Meyer, Responsable Communication des CFL (Chemins de fers luxembourgeois). Les échanges ont en particulier porté sur l’intermodalité (meilleure coordination entre tous les modes de transport) et les projets confirmés par le nouveau gouvernement luxembourgeois (voies nouvelles Bettembourg-Luxembourg, 5ème quai en gare de Luxembourg-ville…)
 
Un court aller-retour vers la ville de Dommeldange a également permis au groupe de visualiser l’emplacement de la future gare du Pont rouge, projet emblématique pour relier le Kirchberg en 10 minutes et faciliter ainsi les déplacements quotidiens de milliers de travailleurs. Le Groupe a par ailleurs relevé tout l’intérêt de la tarification unique permettant d’utiliser tous les modes de transport du Luxembourg (bus et trains) : 2€ pour un trajet de 2h, 4€ pour la journée et 44€ pour un abonnement mensuel. C’est un facteur important d’attractivité des modes alternatifs à la voiture et une préconisation ancienne du CESE de Lorraine. Il faut bien reconnaître qu’elle est plus difficile à mettre en œuvre avec 26 autorités organisatrices des transports, comme c’est le cas en Lorraine, contre 5 opérateurs au Grand-Duché.
 
La prochaine audition du Groupe de Travail aura lieu le 10 juillet en présence de Thomas Allary, Directeur régional de RFF Alsace Lorraine Champagne Ardenne.
 
Toutes les actualités
 
La Région Lorraine