Les Archives des Actus

mercredi 15 juillet 2015
L'A31 bis : un projet indispensable tant à court qu'à long terme

L'A31 bis : un projet indispensable tant à court qu'à long terme

Engagé de longue date sur les questions de mobilité durable, le CESE de Lorraine a souhaité apporter sa contribution au projet « A31 bis » qui fait actuellement l'objet d'un débat public (prolongé jusqu'au 30 septembre 2015).
 
 
L'A31 bis, un projet indispensable tant à court terme qu'à long terme
 
Véritable épine dorsale qui connecte les agglomérations lorraines à l'Europe, l'autoroute A31 n'est  plus adaptée à la réalité des flux actuels.
 
Quelles que soient les hypothèses de croissance et de report modal, l'infrastructure devrait arriver à saturation à l'horizon 2030, avec de lourdes conséquences en matière de sécurité, de développement économique et d'emploi, d'environnement, etc…
 
 
Le CESEL défend le projet, mais pas à n'importe quelles conditions
 
Le projet « A31 bis » doit permettre d'améliorer les mobilités en se rapprochant d'une « A31 optimisée », en réduisant au maximum les nuisances sur les milieux urbanisés et naturels.
 
Sans opposer les modes de transports entre eux, le CESEL souhaite que le projet « A 31 bis » favorise un autre usage de la route, en complémentarité avec les autres modes.
 
Il doit enfin accompagner le développement économique en permettant le maintien et le développement d'entreprises en Lorraine.
 
 
Les conditions de réussite
 
Le CESE de Lorraine insiste dans sa contribution sur la nécessité de réaliser l'ensemble des aménagements prévus par le maître d'ouvrage, mais aussi de prévoir les mesures d'entretien, d'exploitation, de règlementation et de contrôle de l'infrastructure.
 
Tout en soutenant le scénario intermédiaire de « concession partielle », le CESEL demande également l'examen d'un scénario alternatif avec un financement public de l'A31 bis.
 
 
 
Toutes les actualités
 
La Région Lorraine